Temps libre

HABITATS EN CONVENTION D’OCCUPATION TEMPORAIRE

Il s’agit ici d’une forme de « squat » légalisé. Le principe : des bâtiments vides, encore en (relativement) bon état, sont occupés légalement et temporairement par des locataires pour une période déterminée et généralement courte. Ces bâtiments peuvent être des bâtiments publics ou privés et la convention peut être signée grâce à l’aide d’une association, d’une Agence d’insertion par le logement (AIPL) ou de privé à privé. On utilise généralement le terme temporaire à Bruxelles et précaire en Région Wallonne.


https://www.habitat-groupe.be/type-habitat/convention-occupation-temporaire/